Autrices/auteurs, retour sur les « alter egos »

Pendant le HackEgalitéFH, nous avions travaillé sur plusieurs concepts. L’un d’entre eux était celui d’«alter egos» entre autrices et auteurs. L’objectif était de faire connaître les autrices en partant d’auteurs de référence avec lesquels elles étaient associées pour une raison ou pour une autre, et nous avions lancé un appel à contributions, sur un fichier tableur partagé sur Framacalc, pour récupérer rapidement quelques idées de telles associations. Un grand nombre d’associations entre auteur et autrice contemporaine ont été proposées, ce qui nous a conduits à proposer notre outil de recherche d’autrices contemporaines d’un auteur ou d’une autrice. Afin d’obtenir des associations plus originales, et de clarifier les relations qui nous avaient été proposées, nous avons rapidement ajouté une colonne permettant de préciser le type de relation entre la femme et l’homme de lettres cités.

Ainsi, si vous voulez en savoir plus sur les liens présents dans le réseau ci-dessous, qui résume l’ensemble des contributions recueillies (construit à l’aide de l’outil en ligne kumu.io), vous trouverez des détails dans ce fichier partagé :

reseau-autrices-auteurs

Toutefois, au-delà de cette visualisation qui fait apparaître quelques grands noms d’autrices de toutes les époques, des échanges avec plusieurs enseignantes nous ont permis de constater les limites de cette tentative d’associer autrices et auteurs.

L’absence de précision sur la relation entre autrice et auteur pouvait laisser entendre qu’il s’agissait d’équivalents interchangeables. À l’inverse, certaines précisions sur les types de relations pouvaient sembler subjectives et contestables. Pire, le concept d’alter ego lui-même risquait de favoriser des interprétations erronées selon lesquelles l’autrice ne serait qu’une copie de moindre valeur (puisque désormais moins connue) de l’homme qui lui correspondait.

Nous avons donc décidé de renoncer à ce concept pour en mettre en avant un autre réfléchi en même temps : celui des correspondances entre textes écrits par des femmes et par des hommes, dans les contenus pédagogiques présentés sur le site, comme nous le suggérions sur les maquettes conçues pendant le hackathon. Ces correspondances pourront être de natures diverses (relatives aux thématiques abordées dans les textes, à des procédés stylistiques utilisés, etc.). Ainsi, nous associons deux textes plutôt que leurs autrices ou auteurs, cela nous permet d’améliorer la granularité des liens créés. En effet, deux alter egos étaient liés si deux de leurs textes étaient en correspondance, cela revenait à lier chacun de leurs textes respectifs (créant un graphe biparti complet). Notre méthode de correspondance illustre mieux la complexité des relations entre les œuvres produites, puisqu’elle ne lie plus que deux textes similaires. Nous fournissons un contenu plus paritaire et faisons le lien entre des textes écrits par des femmes et ceux actuellement utilisés par des enseignant·es, qui pourront ainsi enrichir la diversité de leurs corpus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s