Hier, le Deuxième texte a rencontré La Fraction Louise Farrenc pour un échange d’expériences passionnant à propos de la visibilité des compositrices et des autrices. Nous avons identifié quelques parallèles évidents dans nos constats et nos démarches (une forte volonté de remédier à des siècles d’invisibilité, de redécouvrir et faire connaître, notamment à travers l’enseignement, en impliquant les jeunes générations, des créatrices oubliées et leurs créations) mais aussi quelques spécificités du secteur musical (la place des conservatoires dans la connaissance des compositrices et de leurs œuvres, tant sur l’aspect de la pratique que sur celui de la théorie, les enjeux liés aux productions musicales). Et surtout, des convergences nous conduisent à des pistes de collaborations : recensement fondé sur les données, interactions entre compositrices et librettistes, ajout de données sur WikiData et de partitions dans Wikisource…

Yvonne Rokseth, première femme professeure des universités en musicologie, qui s’est élevée cette année dans le domaine public, et dont nous avons récemment rédigé la page Wikipédia lors d’un atelier des sans pagEs, sera, on l’espère, suivie d’autres belles découvertes à l’interface entre lettres et musique !

Voici déjà deux listes de compositrices dans le domaine public :

CompositricesDomainePublic

CompositricesDomainePublicOeuvres

Pour écouter des œuvres de ces compositrices, rendez-vous dès ce vendredi 8 mars à la mairie du 12e arrondissement de Paris pour un concert Romance et Révolution. La BnF propose aussi un programme musical ce jour-là dans son concert Femmes compositrices, et le 12 avril, c’est le club de musique classique de l’ENS-PSL qui proposera des pièces de Compositrices passées et présentes.

En attendant la suite de nos explorations musicales, contactez-nous si vous souhaitez monter des projets interdisciplinaires entre musique et littérature dans votre collège ou votre lycée. Suivez la page Facebook de La Fraction Louise Farrenc pour connaître les dernières actualités des compositrices de notre matrimoine, et peut-être faire revivre leurs œuvres en les interprétant si vous avez des talents musicaux !

 

Publicités