À l’approche du lancement de la troisième édition du concours #JeLaLis, le 8 novembre prochain, nous revenons sur la deuxième édition, dont les prix ont été annoncés le 23 juin dernier à l’Espace des femmes à Paris.

L’après-midi avait commencé par un séminaire sur le thème des promenades du matrimoine littéraire organisée par le projet Cité des dames, créatrices dans la cité de l’université Gustave Eiffel et s’était poursuivie par l’assemblée générale de l’association Le deuxième texte, nous l’avons terminée par la remise des prix de #JeLaLis.

Avant d’entamer la remise des prix, nous avons rappelé les félicitations exprimées par le jury à l’ensemble des six projets finalistes, dont la qualité a été soulignée. Ces derniers ont brièvement été présentés, en particulier :

  • le projet Elles2lettres de la licence 2 de lettres modernes à l’université Gustave Eiffel, porté par leur enseignante Céline Fournial : un choix de poèmes de femmes par les étudiantes et étudiants et la publication en ligne de leurs lectures à voix haute, dans le cadre d’un cours sur la versification ;
  • le projet Relire Augusta Coupey de la classe de sixième 6 du collège Adrienne Bolland de Bessières, présenté par leur enseignante Chloé Bories : une sélection par les élèves de leurs fables favorites au sein du recueil Fables originales (1881) d’Augusta Coupey, mises en voix, réécrites et illustrées.
  • le projet Mathilde Alanic, sa vie et son œuvre dans la presse ancienne de Julien Mêlé : une recherche généalogique, iconographique et bibliographique sur l’autrice angevine mise à disposition sur le web avec des mises en ligne sur Wikisource de plusieurs contes et nouvelles parues dans la presse.

Le troisième prix du concours #JeLaLis a été attribué à la Bibliothèque de Douai pour le parcours de la ville sur les pas de Marceline Desbordes-Valmore préparé pour le Festival Résonances. Le jury a particulièrement apprécié que plusieurs institutions de Douai (la mairie, la bibliothèque, le musée de la Chartreuse) s’associent pour préparer des vidéos ainsi qu’une carte numérique mettant en valeur les lieux douaisiens liés à la poète. Jean Vilbas, le conservateur chargé des collections patrimoniales de la bibliothèque Marceline Desbordes-Valmore, n’ayant pas pu se rendre à la remise des prix, les lots attribués par nos partenaires, ainsi que deux partitions anciennes sur des poèmes de Marceline Desbordes-Valmore (On ne meurt pas d’amour de Meissonnier et Serais-tu seul ? de Mlle Flore B) et une brochure biographique, Les Contemporains – Mme Desbordes-Valmore (1786-1859) publiée en 1901 par J.M.J. Bouillat, lui ont été remis à Douai en août.

Le deuxième prix du concours a été attribué à la classe de seconde GT8 du Lycée Le Corbusier à Poissy pour leur Club de lecture des autrices oubliées présenté par leur enseignante Anne Boiron : le jury a particulièrement apprécié l’inventivité des interviews fictives d’autrices effectuées par les élèves, ayant œuvré à la découverte d’autrices quelquefois très connues, d’autres fois méconnues, avec le même souci de recherche de sources fiables. Le format de l’interview, souvent mis en voix par les élèves, permettait une présentation approfondie des personnalités et des œuvres de ces autrices ainsi incarnées avec verve.

Enfin, le premier prix du concours #JeLaLis a été attribué à la classe de cinquième 8 du collège Paul Féval à Dol-de-Bretagne, qui assistait à distance à l’événement depuis l’établissement spécialement ouvert pour l’occasion, pour leur projet Sur les traces de Léonie d’Aunet au Spitzberg présenté par leur enseignante Estelle Plaisant-Soler. Le jury a voulu saluer l’ambition portée par ce livre électronique permettant de refaire virtuellement et collectivement le voyage de Léonie d’Aunet, dans un ouvrage proposant à la fois des extraits de son ouvrage, une carte interactive au sein de laquelle les élèves ont inséré les citations sur les escales du voyage et les ont illustrées, mais aussi l’ajout de pages documentaires, de nombreuses informations et notamment des liens vers d’autres exploratrices. Sans oublier le compte Twitter @DAunetLeonie qui a aussi permis de partager toute cette aventure !

Nous remercions les membres du jury et partenaires du projet qui ont gâté les projets lauréats avec les jeux du Centre Hubertine Auclert Tu la connais ? et Les Femmes sortent de l’ombre, le Dictionnaire universel des créatrices offert par les Éditions des femmes Antoinette-Fouque pour les CDI du collège Paul Féval et du Lycée Le Corbusier, et pour la bibliothèque municipale de Douai, des ouvrages de Talents Hauts pour les élèves qui ont contribué aux projets lauréats, des bons d’achats de livres dans des librairies indépendantes offerts par par Matilda.education aux CDI du collège Paul Féval et du Lycée Le Corbusier, des badges HF Île-de-France et le recueil de poèmes Cité modèle de Donna Stonecipher dans l’édition bilingue soutenue par le projet Cité des dames. Merci à l’application Un texte une femme pour la communication sur le défi et au projet Cité des dames, créatrices dans la cité pour le buffet servi à la fin de la remise des prix dans l’Espace des femmes, qui accueillait l’exposition Femmes artistes en Arctique : idéal pour célébrer Léonie d’Aunet !